Opération Orange de Sœur Emmanuelle

Pour les enfants d’Égypte, du Liban et du Soudan du Sud

 

 

 

L'Opération Orange de Soeur Emmanuelle est une association de type loi 1901. Elle a été créée en 1989 par Jean Sage, devenu "l'ami Jean". 

–––

La crise économique au Liban est majeure, la corruption de tous les dirigeants aggrave fortement la situation, incontrôlable aujourd'hui. Le seuil de pauvreté de la population atteint le chiffre de 75 pour cent !!

 

Le Père Sabeh nous a lancé début août un appel poignant pour aider les mamans affamées à nourrir leurs nourissons. Un premier appel à tous les participants aux voyages au liban a permis d'acheter les 600 premières boîtes de lait. 

 

Que tous soient remerciés, les Libanais envoient de chaleureux messages pour vos dons.

 

   CONTINUONS À SOUTENIR NOS FRÈRES LIBANAIS

 

   MERCI 

 

Patrick

RENTREE 2021-2022 A MOKATTAM

 

 

 

 

L'épidémie de COVID a repris en septembre ; la rentrée a été repoussée  au 10 octobre.

 

Les enfants ont retrouvé avec plaisir le chemin de l'école. 1042 élèves sont accueillis cette année. 

 

Ils ont besoin de nous, nous pouvons les accompagner. 

 

 

SEJOUR DE PATRICK AU LIBAN

octobre 2021

Visite de deux dispensaires

 

L’un à Beyrouth tenu par le père Roger. Tout est fini. Un médecin généraliste consulte tous les jours, un chirurgien-dentiste trois fois par semaine, pédiatre, diététicienne et gynécologue. Le quartier est très pauvre et ce nouveau dispensaire apporte un Espoir. Merci à Michel Sabeh d’avoir, sur un an, fait aboutir ce projet qu’Opération Orange a soutenu depuis octobre 2020.

 

L’autre à Zahlé, ville chrétienne sur la route de Damas. Sœur Ahlam rejoint là également de nombreux patients et les médicaments apportés seront à coup sûr bien utilisés.

 

Cette visite nous a permis d’apporter un peu de solidarité aux Libanais. Le voyage d’octobre 2022 permettra de les revoir avec plaisir.

PATRICK BITTAR S'EST RENDU À JUBA EN OCTOBRE 2021

 

Extraits de son rapport de visite

Témoignage de Nicola Tombe

Nicola Tombe, 11 ans, est né à Juba. Il a un peu connu son père, mort de maladie. Il est dans le programme depuis juin 2020. Avant cela, il a vécu un an dans la rue parce qu’il n’avait pas à manger à la maison. Dans la rue, il attendait que les clients des restaurants aient fini de manger, et quand ils partaient, il mangeait les restes. Il dormait la nuit sous les porches des magasins fermés ou parfois chez sa mère. Sa matière préférée à l’école est l’anglais.

Témoignage de Francis Ladu

Francis Ladu Tombe, 18 ans, est né à Juba. Il a deux frères et une sœur. Leur père est mort quand il était enfant. Il n’a plus de nouvelles de son frère aîné, un soldat qui a combattu pendant la dernière guerre civile. Sa mère, sans travail et alcoolique, n’avait pas les moyens de lui payer l’école. Francis a vécu huit mois dans la rue. Il y avait souvent des bagarres. Ils se faisaient chasser par la police. Il a été recueilli par SVDP en 2018. Sa matière préférée à l’école est le cours d’éducation chrétienne.