Nos actions en Egypte :

 

Sœur Sara, depuis 28 ans, avec son sourire, partage la vie des Chiffonniers du Caire à Mokattam.
(Voir le film « Sœur Sara, sur les pas de Sœur Emmanuelle » .)

Issue d’une famille bourgeoise de Minia, Tahany (en religion Sara) est la quatrième d’une famille de huit enfants, qui vivait dans le respect des traditions, par exemple : « à un pauvre qui passe, on donne à manger »

Après l’addadeya (brevet des collèges) elle fera une école de commerce mais son sens de la proximité des autres la fera opter ensuite pour une formation d’infirmière et d’assistante sociale en parallèle avec des études de théologie.

 

Puis c’est la rencontre de la Congrégation des Filles de Marie (congrégation copte orthodoxe) ; elle y trouve une vie religieuse comme elle la rêvait : mettre la main à la pâte pour soulager la misère humaine tout en gardant un profond enracinement dans la prière.

 

En 1976 Sœur Emmanuelle cherche quelqu’un avec qui partager son action auprès des Chiffonniers du Caire. Elle rencontre Monseigneur Athanasios, fondateur et responsable de la congrégation, il écoute la demande de Sœur Emmanuelle et Sara part rejoindre les chiffonniers.

 

Et maintenant ? En 1993, rappelée en France par sa congrégation, Sœur Emmanuelle quitte l’Egypte. Qui va prendre la relève ? Sœur Sara avec plusieurs autres Filles de Marie.

 

Depuis 1976, après toutes ces années d’accueil, d’écoute, de partage, de prières et de soucis (car il y en a), c’est toujours son sourire et ses bras tendus qui disent à ses Chiffonniers : « Je vous aime ».

 

Sœur Emmanuelle et Sœur Sara.

 

 

 

SŒUR SARA en quelques dates :

 

  • 1946 : Naissance à Minia en Haute Egypte de la petite Ayoub Ghattas. La future sœur Sara est quatrième d’une famille bourgeoise de huit enfants

 

  • 1960 : Apprentissage du français Inscription à l’école française des Sœurs de St Joseph à Lyon

 

  • 1968-1971 : Etudes commerciales dans une école publique de Minia

 

  • 1971-1973 : Etudes d’infirmière à Minia, Etudes d’assistante sociale à Beni Suef tout en étudiant la théologie

 

  • 1973 : Entrée dans la congrégation copte orthodoxe des Filles de Marie . Elle prend le nom de Sœur Sara

 

  • 1976 : Elle a 30 ans et commence à travailler aux côtés de Sœur Emmanuelle

 

  • 1978 : Première grande tournée en France et aux Etats-Unis pour récolter des fonds avec Sœur Emmanuelle

 

  • 1992 : Elle prend officiellement le relais de Sœur Emmanuelle

 

  • 2006 : Elle fête ses 60 ans dont la moitié au service des Enfants des Chiffonniers du Caire et des réfugiés du Soudan.

 

 

Modeste, presque effacée, mais d’un caractère bien trempé, elle confie : “on est heureux quand on n’a pas le temps de penser à soi”.


A Mokattam, elle dirige plus de 400 personnes (enseignants, administratifs, personnel d’entretien…) et vit très modestement au sein d’une équipe de 37 religieuses qui consacrent toute leur vie aux Chiffonniers du Caire.


Elle parle couramment français, anglais et arabe.